img

Actualités

Société

Plus de 150 agents et fonctionnaires de la division provinciale de l'agriculture, pêche et élevage des territoires d'Inongo, Kutu, Kiri et Oshwe accusent 11 d'arriérés de la prime professionnelle.

Dans une déclaration lue par Joseph Ngoy Mbonkele et rendue publique ce samedi, 15 mai devant la presse locale à Inongo, chef lieu des institutions provinciales du Maï-Ndombe, ces derniers affirment qu'ils accusent des arriérés de leur prime professionnelle de 11 mois dont les mois de mai, juin, juillet, août, septembre, octobre et décembre 2020.

Selon ces derniers, cette situation date depuis que la banque TMB a résilié son contrat pour payer les agents de ce secteur à Inongo pendant que d'autres agents du secteur de certains territoires du Maï-Ndombe touchent régulièrement la même prime.

Et cela s'ajoute : " les mois de janvier, février, mars et avril de l'année en cours. En outre, hormis les impôts, ceux-ci disent reconnaître un retranchement à la source un montant de 3500Fc par agent pour la prime du mois de novembre 2020 qu'ils ignorent le motif mais les agents payeurs se camouflent dernière cette retenue sur la note de crédit qui provient de l'ordonnateur Délégué du grand Bandundu ".

Eu égard de ce qui précède, ces derniers dénonçent le comportement des agents commises pour exécuter la paie dans cette contrée qu'ils qualifient d'un acte discriminatoire ;

  • Demandent au président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de pencher sur le dossier afin que solution soit trouvée et que les auteurs de ces actes de détournement répondent de leurs actes conformément à la loi car l'état de droit pronné est instauré pour tous les hors la loi ;
  • Invitent l'inspection générale des finances ( IGF ) étant service de contrôle des finances de s'impliquer dans cette situation de détournement afin qu'ils soient rétablis de leurs droits ;
  • Interpellent au plus vite possible l'ordonnateur Délégué ( OD ) national et le président national de suivi de paie en commençant par ceux en province de libérer leurs primes de peur de déclancher un arrêt de travail jusqu'à ce que la situation redevienne à la normale, et cela, dans un bref délai ;

Et enfin, ils exigent aux ministres des finances et budget de loger leurs primes dans une banque ou agence bancaire viable et ayant son guichet aux chefs lieux des territoires en problème afin qu'ils accèdent facilement à leurs primes et surtout que ces genres de comportement n'y reviennent plus.

Il est à noter que cette déclaration intervient après plusieurs tentatives des démarches amorcées par ces derniers aux autorités tant provinciales que nationales qui n'ont produit aucun résultat.

Skull Mabala à Inongo

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate