img

Actualités

Société

Les habitants du village Kikwanada, situé à 15 km de la ville de Lubumbashi , sont exposés à des nombreuses maladies suite à la pollution de la rivière Luwowoshi par deux entreprises minières qui ont des activités dans la commune de la Ruashi.

Selon les habitants, les entreprises minières Chemaf et Ruashi Mining déversent les rejets miniers dans ce cours d'eau. Et pourtant, l'eau de la rivière Luwowoshi est la seule que la population du village Kikwanada utilisent pour tous les besoins managers y compris la cuisson et la boisson.

Les responsables du secteur Bukanda dans le groupement Shindaika fustigent la lourdeur des autorités administratives qui ne se limitent qu'au constat sans rien de plus.

Cette consommation de cette eau polluée a des conséquences sur la santé des femmes et des enfants s'indignent les habitants du village Kikwanada :

"Nous avons beaucoup de maladies ici à Kikwanada. Je demande de l'eau potable pour ma population. Celle qu'on consomme n'est plus salubre. Elle est salie par Chemaf et Ruashi Mining. Ces sociétés puisent l'eau de la rivière Luwowoshi pour laver leur minerai et elles redeversent dans la même rivière et la contaminent par conséquent" s'écrie le chef du village.

Chemaf n'a pas de bassin?

Si les deux entreprises sont indexées par les habitants du village Kikwanada, la colère se tourne beaucoup plus contre Chemaf dont le Patron, l'indien Chiraj manifeste rarement de la considération pour la population moins encore envers les autorités.

"Cette entreprise Chemaf doit en principe avoir un bassin. Cette rivière existe depuis nos ancêtres mais aujourd'hui son eau a un goût sucré . En plus après nettoyage ils reversent l'eau usager dans la rivière. Comme si cela ne suffisait pas ils envoient des mineurs artisanaux reprendre les mêmes déchets dans la rivière. Et c'est nous habitants du village qui sommes victimes " explique un vieil habitant de Kikwanada.

Les leaders communautaires disent avoir déjà saisit les autorités sans succès " nous avons déjà déposé une lettre à un ancien gouverneur. Ils avaient envoyé des inspecteurs qui ont fait un constat mais jusqu'à présent, il n'y a jamais eu des suites" s'indigne un autre habitant.

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate