img

Actualités

Société

Après une semaine de grève sèche, les écoles conventionnées catholiques de la ville de Lubumbashi ont décidé de surseoir l'arrêt des cours. Ce lundi 11 Novembre, les élèves étaient très nombreux au lycée Tuendelee tout comme au collège Imara, têtes de liste de cette grève.

Il ne s'agissait pas d'une reprise de façade, même dans les salles de classes, les enseignants ont donné cours normalement. Plus encore, ils veulent rattraper le retard de sept jours enregistré la semaine passée.

Mais leur revendications sur la baisse du salaire causée par la gratuité n'est pas résolue. Ils mettent le gouvernement toujours en demeure

"Après avoir discuté avec le gouverneur de province, nous avons estimé important de reprendre la travail car le gouverneur a promis de transférer nos revendications à Kinshasa. Voilà pourquoi nous sommes là" a indiqué une enseignante de la 5e primaire

Les députés provinciaux ont sillonné les écoles en grève afin de s'assurer la reprise des cours

" Nous sommes venus vérifier et nous sommes soulagés comme les enseignants sont à leurs postes. Bien que le problème persiste. Nous allons faire rapport mot à mot sur leur revendications pour que la situation soit résolue" a affirmé Vital Sunzu dans l'enceinte du Lycée Tuendelee

Les écoles conventionnées catholiques gardent la menace suite à la dégradation du salaire. Le moins payé est passé de 520 000 FC à 120000 Fc

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate