img

Actualités

Sécurité

Société

Une personne tuée par Balles, une autre sérieusement touchée , c'est le bilan provisoire de l'attaque des bandits à mains armées dans la commune de la Katuba la nuit de samedi à dimanche. Mais jusqu'à présent,la tension reste très vive.

Selon les témoins, l'attaque s'est déroulée vers une heure du matin sur l'avenue Momboyo au quartier Katuba II. Des témoins rapportent qu'un échange des coups de feu très nourris scène est suivi. Ce qui porte à croire à un affrontement direct entre les bandits et les patrouilleurs. Une version ballayée du revers de la main par d'autres habitants qui pointent les forces de l'ordre d'un doigt accusateur.

La population en colère refuse que la police récupère la dépouille de la victime de la nuit du 18 avril. Un refus qui a très vite dégénéré en affrontement population contre les policiers. La police tire des balles sans pour autant dissuader la frange des habitants qui ont mis le feu au poste de la DRHKAT (direction des recettes du Haut-Katanga) sur avenue Tanganyika. Un dancing club du quartier a également été pillé. Mais les habitants accusent la population d'avoir saccagé ce bar. Les manifestants ont également brûlé des pneus sur plusieurs artères de cette contrée.

La situation est très volatile. Chaque camp reste intransigeant. La population exige la présence du gouverneur de province pour libérer le corps de la victime.

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate