img

Actualités

Les semaines passent et rien ne change dans la ville de Lubumbashi. Les voleurs imposent aux lushois de s'accomoder à leur opérations. Ce vendredi, la supérette Karibu Market, au quartier Hewa-Bora dans la commune annexe, a été la dernière victime d'un braquage spectaculaire.

L'opération effectuée vers 19 heures n'a duré que quelques minutes. Le temps qui a suffi aux malfrats bien armés de de récupérer toute la recette du jour de ce mini super marché.

Le jeudi, les bandits ont attaqué une dizaine de maisons du quartier Kilobelobe dans la commune de Kampemba. Un homme tué par balles, une fille de 12 ans violée et des murs des maisons troués à l'aide des marteaux et des sommes d'argent ainsi que des biens des valeurs ont été emportés.

Sabotage

A l'occasion de l'anniversaire de son avènement à la tête de la de la province, le gouverneur Jacques Kyabula Katwe a fait un bilan élogieux de son action à la tête de la province. Il a estimé que le gouvernement provincial a déployé tous les moyens nécessaires pour éradiquer cette insécurité.

Il rejette cette responsabilité sur le compte des personnes mal intentionnées dont l'objectif principal est de saboter l'action du gouvernement provincial, a expliqué le chef de l'exécutif provincial sans occulter les actions menées sur le plan agricole et des infrastructures.

Cette analyse est plus ou moins partagée par plusieurs analystes qui estiment qu'au stade actuel, une intervention du gouvernement central en appuie aux efforts de la province est indispensable. L'insécurité qui a frappé de plein fouet la ville de Lubumbashi a déjà atteint le niveau du terrorisme urbain.

Des jours sombres…

"La ville de Lubumbashi doit s'attendre à la multiplication de ces genres exactes", explique un analyste qui a requis l'anonymat. La récession qui frappe les entreprises minières suite à la pandémie COVID-19 sera l'accélérateur de ces actes, indique le même analyste.

A ce stade, il y a lieu de renforcer et de bien choyer les éléments de la police et les patrouilles pour assurer la sécurité de personnes et des leurs biens. Une des hypothèses car à ce jour une crise de confiance règne entre forces de l'ordre et population civile.

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate