img

Actualités

Société

Le signal de la station radio Top Lualaba émettant depuis la ville cobaltifère de Kolwezi a été coupé il y a deux semaines.

Des sources sûres renseignent qu' « il est reproché à la station de diffuser de fausses informations, d’être alarmiste et de s’attaquer au président de la République ainsi qu'à la Vice-Gouverneur de province ».
Ce que rejette le promoteur en jugeant la décision de fermeture de son média d’un "acharnement non justifié".
Pour Donat Tshimboj, député provincial de son état, sa chaîne est victime de son professionnalisme.

À la La Division provinciale de Communication et Médias du grand Katanga, il est reproché à cette jeune radio de fonctionner dans l'illégalité sans aucuns documents nécessaires. Conscient de cette situation, le rapporteur de l'assemblée provinciale du Lualaba, justifie cet état de chose par la période d’essai technique. Il regrette de n’avoir jamais été interpellé par la division provinciale de la Communication et Médias basée à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga.

Du côté des auditeurs, les avis divergents. Certains soutiennent la décision estimant que ce média est devenu une "caisse de résonance de la personne du gouverneur de province, Richard Muyej" et court le risque de "jouer le rôle de la radio mille collines, de triste mémoire".
Les proches de l'élu de Sandoa ont, quant à eux, initié une pétition pour demander la réouverture de Top Lualaba Fm, affirme une source de la radio.

Pour rappel, Top Lualaba Fm a lancé le signal en avril 2020. A ce jour, ce média est composé essentiellement des étudiants et la majorité de son personnel est constituée majoritairement des stagiaires.

Stanislas LUMWANGA, à Kolwezi

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate