img

Actualités

Société

La compagnie minière de Musonoie (COMMUS) Global SAS oeuvrant à Kolwezi dans la province du lualaba, République Démocratique du Congo, constate amèrement depuis la fin du mois d'octobre 2020, date à laquelle les missions des éléments de la police des mines sur le site ont été strictement limitées, le nombre de creuseurs clandestins autour de la société a connu une forte augmentation, se plaint la hiérarchie de l'entreprise dans un communiqué de presse du 22 janvier 2021 exploité par élection-net.com

Par conséquent, les exploitants artisanaux clandestins agressifs et combatifs vandalisent les charrois automobiles, blessent les employés sous l'œil impuissant des éléments de l'ordre. Pendant la nuit et les jours de pluie, ils volent et pillent systématiquement les minerais.

Le 20 janvier dernier, plus de 1 500 malfrats ont fait une incursion dans les installations de cette société sans raison.

Commus Global SAS renseigné également que le véhicule de transport externe ayant heurté un motocycle le 20 janvier 2021, sur la chaussée Joseph Kabila, dans le parage de la société, n'appartient nullement pas à COMMUS;

Suite à cet incident malheureux, plus de 1 500 hommes animés de mauvaise fois ont sauvagement détruit l'atelier de broyage à toutes ses directions, volé plusieurs biens servant à la production, pillé la station pompage et démolissant une maison.

Les pertes ainsi énumérées mettent en faillite la société. Et cette dernière prend la décision d'arrêter involontairement la production pendant trois jours pour des raisons de réparation.

A l'heure actuelle, l'exploitation minière clandestine, le pillage, les dommages causés et les blessures subies par le personnel de la société affectent monstrueusement les activités normales de la société.

Stanislas LUMWANGA, depuis Kolwezi

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate