img

Top News

Trending

Sécurité

Photo d'illustration

Plus de peur que de mal dans la province du Lualaba après qu'un policier a ouvert le feu sur deux de ses collègues dans la commune rurale de Fungurume. Parmi ses victimes, l'une a été touchée à la main et l'autre à l'abdomen dont l'état inquiétait plusieurs.

Trois jours après ce drame, le policier Lenge touché à l'abdomen et acheminé à l'hôpital général de Mwangeji s'en est bien sorti. Le traitement administré produit déjà ses effets.

Les médecins ont réussi à extirper la balle. L'agent de ordre parviens même à parler avec ses visiteurs tout en étant sur sur son lit de malade, le policier dit ne pas comprendre le comportement de son collègue. 

Pour mémoire, lundi dernier un policier a ouvert le feu sur deux de ses collègues. Le policier Kabeya Mulumba Flory, du nom du policier tireur, était attendu au garnison de Fungurume suite à une plainte de son ex-femme. Arrivé sur place ,il a tiré en l'air. Et lorsque deux de ses collègues sont arrivés pour vérification, le policier a ouvert le feu sur eux touchant l'un à la main et l'autre à l'abdomen, a expliqué  le colonel Antoine Kitenge commissaire provincial a i de la PNC Lualaba.

"Le refus de répondre à une invitation à l'auditorat pour une question privée. Sa deuxième femme l'a porté plainte dans une histoire de leur ménage", confirme d'autres sources proches du dossier.

Si le policier blessé à l'abdomen a été pris en charge à l'HGR Mwangeji (Kolwezi) et Sa vie a été épargnée. Son collègue a été amputé, toujours à Fungurume, de son annulaire gauche.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate