img

Actualités

Politique

Une partie de la population du quartier Latin Moors dans le territoire de Mutshatsha vit dans une psychose depuis plus d'un lustre. A la base, l'inclinaison des plusieurs poteaux électriques causée par l'affaissement de la maçonnerie. Le cas le plus critique est vécu sur l'avenue Paul Yav Kabwit.

Les lignes moyennes tensions présentent désormais un danger pour les ménages environnants et les paisibles passants.

« Nous connaissons cette situation depuis l'implantation de la cabine qui alimente notre quartier en énergie électrique. Malheureusement, toutes les démarches entreprises à la Snel en vue de remédier la situation sont restées vaines », s'est plaint un habitant du quartier.

Les différents responsables de la société nationale d'électricité (Snel s.a) sont conscients du danger et la société s'emploie à trouver des solutions idoines.
« Depuis 3 mois, un état de lieu à été fait et des solutions définitives trouvées», a indiqué le chef du réseau moyenne tension et basse tension. Charles Kazadi se dit déterminé à résoudre une bonne fois pour toute cet état de chose.
« Nous sommes à l'étape de la soudure des poteaux de 12 pouces. Si tout va bien, les travaux de pose de ces deniers et leur connexion à la cabine seront clôturés d'ici fin février 2021», a conclu le gestionnaire de la clientèle.

La maçonnerie faite en précipitation est à la base de cet affaissement et les câbles pendent à quelques mètres au point qu'il est difficile à un camion d'emprunter certaines avenues du quartier ont affirmé d'autres sources.

Stanislas LUMWANGA depuis Kolwezi

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate