L’ONU enquête sur le Pape François

Pape François. Ph de tiers


Un entrepreneur britannique a été condamné par le Vatican pour avoir trompé le siège de l’Église catholique lors de la vente d’un bien immobilier. Le Pape aurait autorisé l’écoute téléphonique de l’homme d’affaires pour appuyer le procès.

L’ONU mènerait une enquête sur le Pape François pour des écoutes téléphoniques dans un contentieux immobilier, révèle le média britannique The Telegraph le 16 juin 2024. Raffaele Mincione, un homme d’affaires britannique, a déposé plainte auprès de l’Organisation des Nations Unies pour plusieurs abus autorisés par le chef suprême de l’Église Catholique lors d’un procès au Vatican.

Rodney Dixon, l’avocat de Raffaele Mincione, affirme que le Pape a approuvé l’écoute téléphonique et l’interception de mails lors de l’enquête contre son client. Le Pape François pourrait se baser sur d’anciennes lois qui lui confèrent ces pouvoirs.

Rodney Dixon estime que « cette décision a été prise sans énoncer de raisons précises, sans supervision judiciaire, indépendante et impartiale, ni mécanisme permettant de contester la mise en œuvre de la surveillance ». La méthode de surveillance prétendument employée par le Vatican n’a pas été précisée.

Le Vatican trompé lors d’une vente de bien immobilier

Le Vatican poursuit Raffaele Mincione après la vente frauduleuse d’un immeuble à Londres, au siège de l’Église catholique romaine. L’entrepreneur britannique d’origine italienne aurait gonflé le prix du bien immobilier, vendu pour 300 millions de livres sterling (environ 354 millions d’euros). Raffaele Mincione avait acquis ce bien pour 124 millions de livres sterling dans un quartier chic de la capitale britannique. Il se serait ensuite arrangé avec le cardinal Angelo Becciu, l’ancien bras droit du Pape François, pour profiter de la vente et l’aider à détourner des fonds.

Le cardinal a été condamné en décembre dernier à cinq ans et demi de prison et à 8 000 euros d’amende par le tribunal de la cité du Vatican. Raffaele Mincione a été condamné à la même peine, qu’il conteste depuis.

Le Vatican a maintenu qu’il avait agi de manière appropriée et dans le respect de la loi. Un porte-parole du Vatican a répondu à l’ONU que « la légitimité des enquêtes et la conformité du système judiciaire du Vatican aux principes d’un procès équitable ont été reconnues par divers tribunaux étrangers », rapporte le Telegraph. Il reste toujours le secret de la confession à Raffaele Mincione pour parler en privé sans risquer la prison.

Avec numerama.com

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • RDC : ''La gestion de l’UDPS met fin aux rêves des congolais''
  • RDC/Guerre dans l'Est : « le gouvernement souffre d'hémiplégie dans la conduite de la situation »
  • Nord-Kivu : la société civile appelle à des sanctions contre des hauts gradés au sein des FARDC


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments