img

Actualités

Société

L'occupation des certains locaux de la prison centrale de Luputa dans le territoire de Luilu par le parquet et les bureaux de la police nationale congolaise (PNC), pousse la nouvelle société civile congolaise (NSCC) à hausser le ton.

Selon son Coordonnateur, cette occupation empêche de loger séparément des jeunes, adultes et femmes dans cette maison carcérale.

"J'ai trouver que ça sa ne convient pas pour mettre et les mineurs et les majeurs ensemble parce que les mineurs doivent recevoir les comportements des adultes et un mauvais comportement selon les des prévenus de leurs arrestations", a dit Alphonse Bukasa Ondo, coordinateur de la NSCC Luilu à la presse mercredi 15 juillet 2020.

Et d'ajouter "(…) vous allez trouver dans la prison que, il n'y a les salles ou les chambres des évolués, alors ils sont ensemble quand on arrête les prévenus. Et par là nous la nouvelle société civile nous avions aussi demander à l'administrateur du territoire pour dire, qu'il déloge le service de parquet et le bureau de la police d'attachement au parquet en raison d'entretenir la prison centrale de Luputa et de pouvoir un peu séparé les prévenus selon leurs cas", à-t-il dénoncé.

Il révèle en outre que, certains services occupent plus de 5 salles de la prison centrale de Luputa différemment des autres cois.

Jean Paul Tshimanga à Mwene-ditu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate