img

Actualités

Politique

La crise  institutionnelle  au Kongo-central n'a pas encore atteint sa vitesse de croisière. Après le refus   du gouverneur Atou Matubuana de démissionner  comme lui demander  par le procureur général de la République, près la cour constitutionnelle, plusieurs  actions se préparent pour  mettre la pression et contraindre le chef de l'exécutif à partir. c'est  dans cette optique que le député national Adrien Phoba appelle à une manifestation de  colère le 31 juillet prochain  sur l'étendue de la  province. 

Dans une interview accordée à Election-net ,l'élu de Boma indique que cette démarche s'inscrit dans le but obtenir le respect de l'arrêt de  cour constitutionnelle qui demande au gouverneur Matubuana de rendre son tablier. Cependant, il  fustige selon lui, un désordre  entretenu par le pouvoir de Kinshasa  qui ne  fait pas respecter l'arrêt de la haute cour en invitant  le gouverneur  déchu à déposer sa démission. 

A lire : le procureur général de la République invite le gouverneur du Kongo-Central à cesser d’exercer

Depuis près d'une année, la crise institutionnelle mine le  Kongo-central, à la base de cette situation, le scandale sexuelle impliquant le vice gouverneur de cette province Justin Lwemba avec l'assistante de l'exécutif provincial, Mimi Muyita. La vidéo diffusée sur les réseaux montrant le vice  gouverneur  tout nu immobilisé sur un canapé suppléant une dame supposé être l'assistante du gouverneur avait défrayé la chronique.

A lire aussi:Kongo central :réhabilités par le Ministre de l'intérieur, Matubuana et Lwemba «indésirables» pour reprendre la direction de la Province!

Kongo Central: vive tension à Matadi après la réhabilitation d’Atou Matubuana

Patrick Félix Abely

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate