img

Actualités

Économie

L'organisation non gouvernementale de défense de droits de l'homme, ACAJ ( Association Congolaise pour l'Accès à la Justice) se dit préoccupée par la proximité physique entre la Banque Centrale du Congo, BCC et la Cellule Nationale de Renseignements Financiers, tous situées à Kinshasa.

En effet, dans un court message posté sur son compte Twitter consulté par election-net.com, le président de l'organisation, l'avocat Georges Kapiamba sollicite l'implication du président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour obtenir la délocalisation de cette structure.

A lire aussi RDC : “J’entame cette mission avec humilité et détermination”,rassure Ghislain Kikangala

" L'ACAJ prie le Président de la République Fatshi (Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo), de faire déménager le siège de la CENAREF de l'Immeuble de la Banque Centrale du Congo (BCC)", lance l'activiste de droits de l'homme très engagé dans la promotion de la justice congolaise.

Pour Georges Kapiamba, "il n'est pas normal qu'elle (CENAREF) soit sous-logée par l'une des institutions dont elle a mission de contrôler la légalité des transactions".

Il faut rappeler que depuis début juillet en cours, le chef de l'État congolais a procédé à la nomination des animateurs des plusieurs structures dans le domaine de la justice pour garantir les chances de réussite de sa politique de lutte contre la corruption en RDC.

Parmi les recommandations de la société pour matérialiser l'État de droit dans le pays, "l'opérationnalisation de la cellule nationale de Renseignements financiers…"

José-Junior Owawa

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate