img

Actualités

Éducation

Depuis ce matin, il s'observe des manifestations à l'université pédagogique Nationale (UPN), pour exiger le retour de l'année académique.

Alors qu'ils manifestent pour exiger la fin de la grève des professeurs prorogée pour 21 jours, la police nationale congolaise a fait l'usage des gaz lacrymogènes pour disperser et étouffer cette manifestation.

En effet, les professeurs des universités et instituts supérieurs du Congo avaient décrété une nouvelle phase de leur grève sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo, à l’issue de leur assemblée générale tenue mercredi 26 janvier à Kinshasa.

Ils avaient indiqué que la grève devient générale et sèche et qu’elle est allongée de 21 jours.

Réunis au sein du Réseau des professeurs d’universités et instituts supérieurs du Congo (RAPUCO), les professeurs exigent du gouvernement de la République, la réalisation « sans délai » de la totalité de son cahier de charges déposé en bonne et due forme auprès des instances compétentes de la République.

Joël Mesa Nzuzi

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate