img

Actualités

Politique

Le gouverneur Ngobila a été saisi officiellement par le parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) pour lui signifier l'organisation d'une marche prévue samedi à Kinshasa en vue de ''l'installation d'un comite de crise au sein de leur parti''.

À travers une correspondance en date du 5 février, le gouverneur Ngobila interdit l’organisation de cette marche. Pour cause ? L’État d’urgence sanitaire qui a été décrété par le président de la République Félix Tshisekedi Tshilombo, ''interdisant toute marche et rassemblement de plus de 20 personnes''.

''Je ne saurais prendre acte de votre requête, laquelle est susceptible d'entrainer une propagation massive de la Covid-19, souligne Ngobila.

Par ailleurs, il instruit la police nationale congolaise (PNC) et le bourgmestres des communes concernées de veiller à l'éxecution de la présente décision.

Les jeunes PPRD réclament la mise en place d'un comité de crise au sein de leur formation politique pouvant mettre fin aux querelles politiques entre les différents protagonistes. De ce fait, ils avaient saisi, jeudi 4 février, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, pour l'informer de la tenue d'une marche samedi 6 février, afin de faire attendre leurs voix au sein du parti.

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate