img

Actualités

Politique

Le Meeting populaire du Nouvel Elan, parti cher à l’ancien premier ministre Adolphe Muzito initialement prévue ce samedi 15 mai au terrain Eckankar dans la commune de Kalamu, n’a finalement pas eu lieu suite à une interdiction du Gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila ainsi que du Bougmestre de cette municipalité, installant dans plusieurs artères des barrières afin d’empêcher les militants d’arriver sur le lieu.

Rejoignant l'endroit après être informé, le secrétaire général du Nouvel Elan Blanchard Mongomba, a constaté qu’une autre activité, un festival en mémoire de 5 ans disparition de Maitre Taureau devait se tenir au même endroit alors que le parti d’Adolphe Muzito avait informé depuis le 28 avril les autorités urbaines et municipales pour ce meeting populaire.

« Comme on pouvait s’y attendre, c’est depuis le 28 avril que nous avons saisi l’autorité municipale, monsieur Ngobila, pour lui informer… selon la constitution… nous avons un accusé de réception du 30 avril, 2 jours après le dépôt, le commissaire provincial de la police qui avait également accusé réception et le Bougmestre avait fait de même ce jour là. » a dit le secrétaire général du Nouvel Elan, Blanchard Mongomba au cours d’un point de presse qu’il a convoqué en urgence pour expliquer les raisons ayant poussé à la non tenue de ce meeting populaire .

« Les policiers n’ont pas permis aux logisticiens de faire leur travail d’installer le podium. À ma grande surprise, les policiers ont placés des barrières sur toutes les voies menant vers le lieu du meeting », explique-t-il, avant de poursuivre qu’à son arrivé sur le lieu, le Bougmestre lui dira qu'il a reçu l’ordre que l’activité n’aura pas lieu sans donner des raisons.

« Nous voulons ici dénoncer cette façon de faire que nous considérons qui viole les textes de la constitution de l’article 26, les libertés de manifester, mais surtout les méthodes barbares que monsieur Ngobila veut instaurer à Kinshasa, » s’est-il indigné , rappelant les atrocités de Yumbi dans le Maïndombé où l’actuel Gouverneur de Kinshasa dirigeait cette province et pense que ce dernier veut récidiver dans la capitale congolaise.

Il a cependant précisé que le Nouvel Elan n’était pas informé du festival de Maitre taureau et n’avait pas l’intention de déstabiliser cette activité.

« Ngobila voulait nous opposer aux organisateurs du festival de 5 ans de disparition de maître taureau, un patriarche de la commune de Kalamu. » a-t-il de nouveau dénoncé précisant qu’il voulait faire en sorte que les militants et organisateurs du festival se brouillent.

Le secrétaire général du Nouvel Elan promet de réorganiser un autre meeting dans les jours à venir.

Pour rappel, lors de la marche de Lamuka en soutient aux congolais de l’Est, le Gouverneur avait fait recours à la Police Nationale Congolaise pour réprimer cette manifestation pacifique. Certains manifestants sont décédés, d’autres gravement blessés et plusieurs pertes matérielles.

Theo Liko

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate