img

Actualités

Société

D'après les témoignages recueillis au près de population du quartier Ngbaka dans la commune de Kinshasa, ces derniers interpellent la REGIDESO suite à la coupure brusque de l'approvisionnement en eau et de sa mauvaise qualité.

" Ce dernier temps, la Regideso nous prive de l'eau sans pour autant nous aviser. Et lorsque ça jaillit de nouveau, elle est colorée, elle est jaune. Ceux qui ont des peaux fragiles ont parfois des démangeaisons, des allergies en l'utilisant pour la douche. Cette eau nous expose à des infections et à des maladies. Nous sollicitons l'intervention des autorités compétentes", a déclaré une demoiselle d'une vingtaine d'années

Pour Gladys Matondo, vu que nombreuses des personnes ne meurent pas de la Covid-19, les autorités veulent peut-être nous tuer au travers l'eau?, s'interroge-t-elle. Elle poursuit en affirmant que la coloration de cette eau est comparable "aux eaux de la rivière Kalamu". Selon elle, "rien ne prouve que cette eau est traitée". Si cette société de distribution d'eau est la nôtre, ajoute -t-elle, qu'elle puisse améliorée ses services. Si elle n'est pas la nôtre, au gouvernement de briser le contrat". Nous sommes de consommateurs lésés", conclut-elle.

" La coupure d'eau se fait brusquement ce dernier temps. On ne nous avise pas pour que nous puissions même nous approvisionner de l'eau. Lorsqu'elle a jailli de nouveau, j'ai même trouvé un ver de terre dedans. Cette qualité d'eau, qu'on puisse consommer ou jeter????. Que la Regideso puisse revoir cette qualité d'eau parce que ce n'est pas du tout catholique, a expliqué Cedrick Kama, un habitant du quartier.

Signalons que depuis quelques semaines, la population de ce coin de ville ne cesse d'interpeller la REGIDESO suite à ce problème de pénurie d'eau et de mauvaise qualité de celle-ci. La population du quartier Ngbaka espère une suite favorable des autorités compétentes.

Bénédicte Matondo

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate