img

Actualités

Initiée par un notable de la contrée, le député national Gilbert Tshiyoyi, l'école électorale de la Tshangu vise à renforcer la compréhension de la matière électorale notamment par des candidats et des citoyens ordinaires.

« Nous avons commencé avec des formations en groupuscules des habitants de la Tshiangu», a fait savoir le Directeur général de l'école électorale, le candidat député provincial Matthieu Luboya au micro d'election-net.com au sortir de la cérémonie d'ouverture. « L'un des objectifs de l'école est celui de renforcer la compréhension de la matière électorale et du profil des candidats qui doivent être porter à des élections à venir notamment les législatives nationales et provinciales », s'explique le candidat. Le leader de la plateforme culturelle, N'sele Telema très implantée dans son fief a fait de cette cérémonie d'ouverture d'une pierre deux coups en procédant à la remise des diplômes de participants aux lauréats de la première promotion de cette école électorale. « Nous avons procédé à la remise des diplômes parce que cette école  se veut aussi être une structure d'émulation. Nous voudrions qu'à chaque fois que les gens sont formés et qu'ils  reçoivent aussi leurs diplômes pour sanctionner la fin de leur formation», a rassuré  Directeur général de l'école électorale. Lancée dans la foulée de la campagne électorale, pour les élections législatives nationales et provinciales ainsi que la présidentielle du 23 décembre prochain,  cette école électorale voudrait être une structure de la conscientisation de la population. « Nous allons en profiter pour conscientiser les masses laborieuses qui se trouvent être la majorité de notre population de la N'sele en particulier et la Tshangu en général», promet Matthieu Luboya avant d'interpeller ces concitoyens sur le rôle qu'ils sont appelés à jouer en vu de redresser leur contrée.  « Cette masse doit comprendre qu'elle  doit jouer un rôle déterminant dans la définition de l'avenir du Congo en votant des personnes valables disposant d'un profil, des compétences et surtout de projets législatifs capables de nous donner  de prouesses à N'sele.» Luboya qui ne vient là que de poser les jalons d'une laborieuse et longue aventure,  espère que son œuvre permettra effectivement de tenir ses promesses. «Je m'attends à des personnes réellement formées et capables de dupliquer le message et de renforcer la grande adhésion dans cette école électorale», parie-t-il avant de se rassurer sur son implication en tant que candidat, dans les initiatives tendant à promouvoir le développement de son terroir. Économiste de formation, banquier d'affaires,  homme politique, opérateur culturel, Matthieu  Luboya est l'une des voix les plus audibles actuellement de cette municipalité urbano rurale qu'il l'a vu n'êtes il y a trente ans. Une enquête réalisée en juillet le plaçait par les 5 leaders incontestés de sa commune. Sa jeunesse, sa détermination et surtout sa vision cohérente sur le développement de son coin serait parmi ses atouts à en croire ses proches. Promoteur d'oeuvres sociales dont les écoles,  ce cadre du Parti Travailliste n'a cessé de faire rêver toute une génération à N'sele qui voit en lui, l'incarnation d'un changement pour cette population classée parmi l'une de plus démunies de la capitale congolaise Kinshasa.                   

José-Junior Owawa

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate