img

Top News

Trending

Société

Culture

Courrier des lecteurs

Actualités

Le public lors du concert au stade des Martyrs. Ph de tiers

Je prends d'assaut Nzungu'a Ma famille (Ndlr, stade des Martyrs) à 16h36', et j'en sors à 22h22' quand "Voyage" est exécuté... Je regagne donc la maison avec le sentiment d'avoir été dupé... De tous points de vue ! Toujours ce manque cruel de professionnalisme... 

Quand les 20 tonnes de matériel ont été salués, au bout d'une dizaine de minutes de musique, par un "eeeeh, bobongisa son eeeeh!" (Ndlr, arrangez le son). C'est qu'en fait le public a compris comme moi que nos tympans méritaient mieux... Et tous ces temps morts dignes de concerts de nos bas quartiers, s'ils ne sont ponctués par les "libanga" (ndlr, dédicaces) à temps et contretemps... Et quand les sapologues de tous les horizons envahissent le podium, une bonne partie du public quitte les tribunes sans se retourner...

Il y a eu certes des moments show comme le double numéro en solo de JB Mpiana d'abord, et de Werrason ensuite ! Mais, in globo, ce concert tant attendu s'est révélé un vrai pétard mouillé, en dehors de son caractère finalement massif!

En mille comme en un mots, les enfants terribles de Dimbamboma ont tué leur propre fête ! Dire que jamais concert d'un groupe congolais, de ma mémoire de mélomane, n'a bénéficié d'autant de moyens... Hélas, ce n'est pas le concert que j'attendais... Je parie qu'il y a grand monde, même à Bandal, qui pense comme moi ! © D.M.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate