Kinshasa : ces conclusions d'un atelier des magistrats et les juristes de la CENI

Le vice-président de la CENI et les membres du conseil supérieur de la magistrature @cellcom CENI



Le 2e Vice-président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Didi MANARA LINGA, a, au nom du Président Denis KADIMA KAZADI (empêché), clôturé les travaux de l'atelier d'échanges avec le Conseil supérieur de la magistrature sur la justice électorale, organisé à Béatrice Hôtel, avec l'accompagnement de la Fondation Internationale pour les Systèmes Électoraux (IFES).

Trois jours durant, 58 participants (48 experts juristes de la CENI et 10 membres de IFES), accompagnés des hauts magistrats du pouvoir judiciaire, ont planché sur  différentes thématiques développées par les facilitateurs disposant d'une expertise avérée, en vue de susciter un débat méthodique et pratique, dans le but de rendre plus explicite le cadre légal électoral pour une finalité harmonieuse d'application.

Au cours de son intervention, le 2e Vice-président Didi MANARA LINGA a relevé tout l'intérêt que revêtaient ces assises.

"Durant les trois jours d'échanges très fructueux, les participants ont planché sur les questions liées à l'examen du contentieux électoral sur lesquels les magistrats et les juristes de la CENI devraient avoir un même entendement.

La gestion du contentieux électoral est très déterminante pour les élections. Le législateur a voulu que la CENI qui organise les élections n'annonce que les résultats provisoires, en laissant la décision définitive aux juridictions électorales compétentes", déclare-t-il.

Pour sa part, le Directeur de cabinet du ministre de la Justice, Mme Pélagie EBEKA MUJANGI a indiqué que cet atelier revêt une double importance car, d'une part, il a permis de renforcer les capacités des magistrats et d'autre part, il a rendu possible un véritable cadre de concertation entre la CENI et le juge du contentieux dans l'optique de concilier leurs vues quant à la gestion du contentieux électoral en RDC.

De son côté, le Procureur général près la Cour Constitutionnelle, Jean Paul MUKOLO, a exhorté les magistrats à faire preuve de sagesse, tel que recommandé, pour mieux appliquer le droit.


En sa qualité de partenaire d'appui technique de la CENI, le Directeur pays adjoint de IFES, Rino KAMIDI, a saisi l'occasion pour réaffirmer l'engagement de son institution à accompagner la Centrale électorale dans sa mission d'organiser les élections en 2023-2024, en continuant d'explorer des voies et mécanismes pour soutenir le processus électoral en cours.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • RDC/Électricité : "Aujourd'hui, nous n'exportons rien, mais nous importons"
  • Haut-Katanga : cinq gangs mis en déroute lors d'un coup de filet de la PNC contre l'insécurité à Lubumbashi
  • Kisangani : ces conditions difficiles des centres de Santé à Kabondo


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments