img

Actualités

Politique

Sécurité

La garde du premier vice-président de l'Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund avait été maîtrisée à son domicile, au quartier Kingabwa, à Limété (Kinshasa) dans la nuit du mercredi 12 janvier 2022.

Sa maison avait été prise d’assaut par la Garde Républicaine qui a arrêté tous les policiers présents.

De passage, la garde Républicaine a semé de la désolation à la résidence du vice-président de l'Assemblée Nationale. Tout a été saccagé par ces "éléments de la garde Républicaine".

En réaction, Seth kikuni, homme politique a condamné cet acte de " barbarie".

"L'intrusion (la barbarie) des GR dans la résidence de Kabund est un acte inacceptable (dangereux) que tous les acteurs politiques doivent condamner de façon unanime. Dans un État de droit, les militaires ne peuvent pas se substituer à la justice ni se comporter en électron libre", s'indigne-t-il.

Joël Mesa Nzuzi

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate