img

Actualités

Politique

Société

Le gouvernement provincial du Haut-Katanga va lancer , lundi, un vaste programme de réhabilitation de la voirie urbaine Kasumbalesa. Ce programme porte sur trente-huit artères qui doivent être réhabilitées dans la troisième ville de la province du Haut-Katanga

Ce projet a commencé par l'avenue les mérites au quartier pompage. Un tronçon de 2,400 km confié à l'Office des Routes. Dans moins d'une semaine, la brigade 601 de l'Office des routes Haut-Katanga s'est attaqué à l'ouverture de la plateforme de la route. Environ 1,500 km sont déjà ouvertes sur cette artère réputée pour son sol truffé des têtes d'érosion.

La tâche n'est pas tout à fait aisée pour l'Office des Routes avec l'empiétement de l'emprise de part et d'autres de la chaussée notamment par les écoles, boutiques et hôtels. De même pour les poteaux électriques implantés sur la chaussée. La division de l'urbanisme et l'habitat ainsi que le cadastre ont délimité et averti les concernés pour commencer à détruire les portions érigées sur la servitude ou sur la route.

Le maire de la ville André Kampampa s'évertue à sensibiliser la population sur l'intérêt général de la ville de disposer d'une voirie urbanistique. Ce message passe déjà, certains habitants démolissent les parties construites sur la voie publique. Les tenanciers d'alimentation sont les premiers à se lancer dans la modification de leurs bâtisses selon la demande des autorités.

Une démarche soutenue et encouragée par Justin Yuma Ndjadji directeur provincial de l'Office des Routes qui sollicite la célérité de cette opération pour la bonne évolution des travaux de réhabilitation de l'avenue les mérites afin de répondre efficacement à la demande du gouvernement provincial du Haut-Katanga.

Kasumbalesa, troisième ville de la province du Haut-Katanga, est la porte d'entrée en République démocratique du Congo, pour les visiteurs en provenance de l'Afrique australe. Cette ville détient également le deuxième poste douanier à générer des recettes pour le pays. Mais elle demeure l'une des contrées les moins urbanisées et les plus insalubres de la République démocratique du Congo en dépit des millions de dollars que sa douane produit.

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate