img

Société

Dans la soirée du mercredi 23 octobre, le Directeur de cabinet du Gouverneur Jean Maweja Muteva, a signé et rendu public un communiqué officiel dans lequel il a fixé le prix de maïs à 3.800 FC sur les marchés de la ville de Mbuji Mayi.

À cause de la raretée de ce produit de première nécessité sur les marchés, son prix s'est envolé.

Ce jeudi matin, le Directeur de cabinet, Elvis Kadiayi Ilunga et son Adjoint, Baudouin Clovis Cionyi, ont été reçu dans une émission interactive sur la radio télévision Katanda pour vulgariser la mesure annoncée mercredi.

Pendant ce temps, une autre émission politique était animée sur la chaîne catholique du diocèse de Mbuji-Mayi, RTF, et le sujet du maïs était à l'ordre du jour.

Maweja Muteba, Gouverneur de province intervient au téléphone et désapprouve son directeur de cabinet.

“Cette mesure a été prise par mon Directeur de cabinet sans m’avoir consulté, bien que nommé, il y a moins d’une semaine. J’ai suivi comme tout kasaïen, ce communiqué par la voix des ondes.

Je condamne cela car c’est moi le Gouverneur de province et non lui (Dircab) qui doit prendre une telle décision. Et surtout que cela n’est pas ma vision” a-t-il condamné.

Sur la radio Katanda, toujours en cet instant, un auditeur pose la question aux invités de l’émission: “votre chef dit ne pas reconnaître cette mesure, pourquoi agir à son insu?”

Le Directeur de cabinet répond en disant “le chef a raison. Cette mesure a été prise en son absence mais on s’apprêtait à lui en parler ce matin au bureau”.

Cette cacophonie à la tête de l’Exécutif provincial suscite des questions auprès de la population qui attend des mesures urgentes pour soulager sa peine d’acheter le maïs à un prix abordable.

Le Gouverneur devra se prononcer malgré tout sur la baisse ou le maintien du prix du maïs sur les marchés de la ville de Mbuji Mayi.

Papolin Kaniky

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate