img

Actualités

Politique

Le vice-premier ministre et ministre de l'intérieur Gilbert Kankonde, fait un grand forcing sur le gouverneur déchu du Kasaï Central Martin Kabuya de céder la gestion de la province à titre intérimaire à Ambroise Kamukuny Mukinay.

Le matin de ce jeudi 02 juillet 2020, un dispositif policier impressionnant a été déployé autour du gouvernorat de la province pour empêcher Martin Kabuya d'y accéder.

Certains membres du cabinet venus trouver cette forte sécurité installée ont également été refusés l'accès dans leur bureaux.

"Je suis venu comme d'habitude au bureau mais je n'ai pas su y accéder. Les policiers qui encerclent là m'ont refusé l'accès" relate à election-net.com un membre du cabinet du Gouverneur déchu avec son sac rebroussant chemin.

Un autre groupe de policiers ont été aperçus autour de la résidence privée du Gouverneur Kabuya interdisant tout passage.

A en croire une indiscression sur place, c'était dans le souci de récupérer le véhicule de l'État qu'utilise encore Martin Kabuya.

Toutefois, une autre source interne au cabinet indique que ni le gouverneur Kabuya encore moins le vice-gouverneur Ambroise Kamukuny personne n'est arrivée à l'hôtel du gouvernement provincial.

Ces dispositifs policiers très remarquable dans les encablures du gouvernorat et de la résidence privée du Gouverneur Kabuya ont donné lieu à des attroupements.

Curieux et badauds attendent voir le dénouement de ce feuilleton qui agitent les esprits dans tous les sens.

Pour rappel, depuis l'éviction du gouvernement provincial du Kasaï Central par motion de censure le 24 juin dernier à l'organe délibérant du Kasaï Central, le chef de l'exécutif déchu, en recours à la cour constitutionnelle contre " l'inconstitutionnalité" de la décision de l'Assemblée provinciale, n'a pas déposé sa démission au président de la République.

Mercredi dernier, le vice-premier ministre et ministre de l'intérieur, Gilbert Kankonde a, à travers un message officiel confié l'intérim au vice-gouverneur de cette province, le professeur Ambroise Kamukuny Mukinay, position à laquelle n'a pas souscrit Martin Kabuya qui a assuré que le gouvernement provincial déchu devait, sous sa direction, continuer d'expédier les affaires courantes.

Van Frédéric Tshilanda depuis Kananga

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate