img

Actualités

Politique

Société

La ministre provincial en charge de la fonction publique au Kasaï Central a indiqué qu'une solution a été trouvée entre le gouvernement provincial et la banque commerciale sur des plaintes des fonctionnaires de l'État au sujet des ponctions "exagérées" effectuées sur leurs salaires.

Syvie Kafunda Nkongolo, l'a fait savoir à election-net.com ce mercredi 15 juillet 2020 au lendemain d'une séance de travail lundi 13 juillet dernier animée par le gouverneur ad intérim du Kasaï Central, le professeur Ambroise Kamukuny Mukinay avec les représentants de la banque commerciale.

Elle a assuré que les deux parties se sont accordées sur le prélèvement échelonné, comme modalité susceptible d'éviter à faire sentir aux fonctionnaires de l'État le coup des frais bancaires retenus sur leurs salaires.

Officiellement la banque retient 4000 Fc sur le salaire de chaque fonctionnaire de l'État en raison de 2000fc pour la carte et 2000 autres pour les annonces sur la paie indique-t-on, mais dernièrement des montants colossaux allant jusqu'à 35000Fc voire 40000 ont été retenus le mois de Juin dernier dénonçaient plusieurs fonctionnaires de l'État.

Cette situation à la base des inquiétudes des agents de l'État était, pour la banque, consécutive aux accumulations de plusieurs mois par ces fonctionnaires sans qu'ils ne se soient acquittés de leurs obligations vis-à-vis d'elle.

A en croire la ministre provinciale de la fonction publique, la nouvelle entente trouvée, destinée à garantir la paix sociale vise notamment à protéger le droit des fonctionnaires de l'État.

" Les fonctionnaires de l'État doivent être rassurés que le gouvernement provincial est préoccupé par leur situation. Nous avons résolu avec la banque commerciale qu'à partir de la paie de ce mois, il n'y aura plus de retenu sur salaire; ils ne trouverons dans leur compte que le net à payer. Nous avons demandé à la banque d'échelonner les frais à retenir sur les salaires des fonctionnaires qui ne se sont jamais acquittés de leurs obligations vis-à-vis d'elle", a-t-elle souligné.

Van Frédéric Tshilanda

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate