img

Actualités

Santé

Société

L'Université Simon Kimbangu de Kananga , USK-K a affirmé avoir mis la main sur des molécules contre le nouveau Covid-19.

C'est une découverte de deux étudiants finalistes de la faculté des sciences de santé, département de santé publique que l'Université s'apprête à vulgariser bientôt à l'issue des études à travers sa cellule des recherches mise en place.

Ces molécules combinées auront notamment pour effets non seulement de jouer sur la guérison des personnes touchées par la maladie à Coronavirus, mais aussi sur la prévention et aideront à couper la chaîne de transmission, affirme François Badibanga, un des étudiants qui les ont découvertes.

" le Coronavirus avant qu'il ne puisse coloniser les poumons, il passe par les narines où il colonise les muqueuses qui y sont avant de passer par le pharynx qu'il considère comme son carrefour et faire la même chose; notre molécule est capable de lui barrer la route et le paralyser" explique-t-il

Au centre de recherches installé dans l'enceinte même de l'Université Simon Kimbangu de Kananga, "les travaux avancent mieux et très rapidement" confie Dominique Ilunga Masumbuku, doyen de la faculté des sciences de santé qui dirige une équipe des épidémiologistes et spécialistes de la santé publique de l'institution.

Le groupe venait de finir le premier projet de sensibilisation de la population sur les mesures préventives et l'accompagnement des structures sanitaire dont ils ont fait part à l'autorité provinciale.

Le professeur Blaise Muya Moyoyi Musangu, recteur de l'USK-K s'en félicite.
Pour lui, le devoir que se fait son université à contribuer à la prévention et la réduction de la pandémie de Covid-19 ,rentre dans l'ordre des prérogatives des universitaires à trouver des solutions aux problèmes de leurs communautés.

Rappelons que le Kasaï Central n'a encore enregistré aucun cas testé positif au nouveau Coronavirus.

Van Frédéric Tshilanda depuis Kananga

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate