img

Santé

Le Gouverneur intérimaire du Kasaï Central, le professeur Ambroise Kamukuny Mukinay a évoqué ce vendredi 10 juillet 2020 les difficultés auxquelles le Kasaï Central fait face dans la lutte et la prévention contre la pandémie de coronavirus dans cette partie de la République Démocratique du Congo.

Dans une réunion avec les humanitaires à Kananga, le chef de l'exécutif ad intérim a souligné que la province est vulnérable à la Covid-19 au regard des impératifs multiples auxquels elle est butée.

Ambroise Kamukuny a évoqué en premier les difficultés aux postes de contrôle sanitaire érigés aux portes d'entrée de la province et de la ville de Kananga pour stopper la progression de la maladie .

Outre les besoins de prise en charge que les agents de l'hygiène aux frontières éprouvent depuis qu'ils ont été déployés à ces postes de contrôle, il se fait désormais remarquer un manque de matériels a-t-il fait savoir.

" Seuls 9 postes de surveillance sanitaires sur les treize envisagés par le gouvernement provincial sont fonctionnels en dépit des difficultés liées notamment au manque de matériels " indique Ambroise Kamukuny à coeur ouvert aux humanitaires qu'il appelle à la contribution.

Pour l'autorité provinciale la division provinciale de la santé a au-moins besoin de plus de sept milles dollars américains pour faire face à d'autres défis notamment la formation du personnel et la production des outils de la sensibilisation.

Ambroise Kamukuny a toutefois souligné qu'en dépit de cet éventail de difficultés, la province s'y prend.

Notez, sur au moins 300 alertes à covid-19 enregistrées et suivies dont 5 cas suspects, les prélèvements envoyés à l'Institut national de recherche biomédicale, INRB se sont révélés négatifs, a-t-il assuré .

Rappelons que jusqu'à date, le Kasaï Central n'a enregistré aucun cas testé positif au coronavirus depuis le déclenchement de la maladie au pays.

Van Frédéric Tshilanda

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate