img

Actualités

Sécurité

Le programme de stabilisation et de reconstruction des zones sortant des conflits armés (STAREC) annonce le désarmement des anciens combattants du mouvement Force de Résistance Patriotique de l'Ituri(FRPI). Réunis dans différents camps de cantonnement, ces derniers sont estimés à plus de 1000 combattants.

Selon le chef de mission du STAREC en Ituri, le processus de désarmement débute la semaine prochaine. Jean-Marc Mazio croit en l'aboutissement de ce processus étant donné que les leaders de ce mouvement rebelle adhérent à l'idée du désarmement.

"Nous projetons un programme du désarmement, la démobilisation et la réintégration (DDR)qui cible plus de 1000 combattants. Ça fait plus de dix mois que nous sommes entrain d'encadrer 1157 combattants. C'est qui est important est que tous les leaders FRPI sont pour le désarmement",explique-t-il.

Jean-Marc Mazio précise, par ailleurs, que les combattants désarmés choisiront le domaine de la vie qui leur semble utile. En plus, leur désarmement suivra une période bien déterminée.

"C'est désarmement sera progressif, on ne sait pas désarmé tout le monde au même moment. Le désarmement va s'opérer à Karatsi et une fois désarmés, les combattants seront cantonnés au site de Kazana", renchérit il.

Dieubon Mughenze

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate