loader
img

Trending

Sécurité

Actualités

Vue aérienne de la ville de Bunia ©photo de tiers


15 jours de deuil viennent d'être décrétés par le groupe de G5, une structure regroupant les communautés victimes des atrocités commises par des groupes armés en province de l’Ituri, dans l'ensemble de la province en mémoire des victimes des récents massacres. 

Dans une déclaration lue devant la presse le jeudi 12 mai dernier à Bunia, chef-lieu de la Province de l'Ituri, le G5 appelle la population à observer 15 jours de deuil – sans activités- sur toute l’étendue de cette province, a partir de ce vendredi 13 mai 2022.

Ces communautés précisent que cette action est une façon pour elles de rendre hommage aux mémoires de plus de 100 civils massacrés en deux jours dans le territoire de Djugu. 

Le G5, une structure regroupant les communautés victimes des atrocités commises par des groupes armés en province de l’Ituri, appelle la population à observer 15 jours de deuil – sans activités- sur toute l’étendue de cette province, a partir de ce vendredi 13 mai 2022.

Cette structure qui a livré l’information lors d’un point de presse jeudi à Bunia, chef-lieu de la province, indique par cette action rendre hommage aux mémoires de plus de 100 civils massacrés en deux jours dans le territoire de Djugu, mais également pour dénoncer la persistance des violences armées orchestrées par des groupes armés dont des CODECO et les ADF.

«Nous exhortons tous les transporteurs à stationner leurs véhicules jusqu’à la levée du deuil qui sera sanctionnée par une journée de prière en mémoire de nos frères et sœurs sauvagement massacrés », a dit Victor Ngona, Porte-parole du G5

Le G5 informe indique également que ces journées de deuil seront suivies par une « désobéissance fiscale ».


Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate