img

Actualités

Les éléments de la Police de Circulation Routière, sont accusés d'être auteurs des tracasseries à l'endroit de la paisible population, plus d'une contrée en province de l'Ituri. C'est ce qu'a fait savoir à l'opinion la convention pour le Respect des Droits, (CRDH).

Dans une déclaration dont une copie, est parvenue à election-net.com ce dimanche 14 Juin 2020, cette organisation déplore le fait que ces tracasseries soient répétitives, dans cette partie du pays.

Par ailleurs, elle indique qu'à Mambasa centre, l'on trouve 4 barrières illicitement érigées, et sur l'axe Mambasa-Makeke l'on compte aujourd'hui ici plus de 6 barrières illicites, où on fait payer à tout usager
motorisé une somme dite ''rapport'' de 2000 à 3000FC.

Et, sur la barrière érigée à NZIAPANDA BELA à plus au-moins 30 de la localité de BIAKATO, la PCR fait actuellement payer une taxe qu'elle appelle ''KIBALI'', et son mobile n'est pas justifié, elle exige une somme de 10 000FC pour chaque moto taxi et 18 500FC pour tout autre usagé motorisé, a t-elle révélé.

Ainsi, Maître John VULEVERYO, Défenseur des Droits Humains et Chef d'antenne Adjoint de la CRDH Mambasa, qualifie ces pratiques d'enrichissement illicites mais aussi comme des concussion et extorsion, tout en demandant aux autorités politico-administratives du territoire de Mambasa et de la province de l'Ituri de travailler en symbiose afin de mettre fin à ces actes interdits par l'autorité provinciale dans son arrêté daté du 12/05/2020.

Prince Bagheni, à Goma

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate