img

Actualités

Sécurité

Le groupement Bangole en chefferie des Babila Babombi dans le territoire de Mambasa se vide de sa population.

Selon la convention pour le respect des droits de l'homme CRDH antenne de Mambasa, cette situation est consécutive à des informations faisant état de la présence des rebelles ADF dans cette partie de la province de l'Ituri.

"Il y a déplacement massif de la population de Makumo et Lukaya suite aux rumeurs et la récente attaque des rebelles ADF à Mangina au Nord-Kivu. La population s'inspire de ce qui s'est passé en 2019, car après avoir attaqué la commune de Mangina, les assaillants avaient lancé des assauts dans le groupement Bangole", explique Kasereka Sivamwenda Gilbert, coordinateur de la CRDH/Mambasa.

Par ailleurs, celui-ci invite les autorités à sécuriser les agglomérations où règne actuellement la psychose. Ce, car ces entités servent de refuge à plusieurs déplacés du Nord-Kivu et à l'intérieur de l'Ituri.

Dieubon Mughenze

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate