img

Actualités

Société

La société civile forces vives de l'Ituri rapporte que pres de 82 civils ont été tués par des groupes armés pour seulement le mois de janvier 2021.

Dans une interview accordée à la presse locale, la coordonnatrice des forces vive de l'Ituri affirme que les miliciens de la FPIC connus sous le nom de "Tchini ya Kilima" ainsi que les présumés Adf Nalu en sont les principaux responsables de la mort de plusieurs civils dans le territoire d'Irumu en province de l'Ituri.

Parmi les catégories des civils tués, Marie Noëlla Nyaloka cite, 46 pygmées à Masini par les présumés rebelles Adf le 14 janvier dernier, 28 autres civils tués à Lengabo lors des affrontements qui avaient opposé les FARDC aux miliciens de la FPIC. Elle dénombre également d'autres tueries perpétrées par les miliciens de la CODECO en territoire de Djugu.

La coordonnatrice de la Société civile de l'Ituri appelle le président de la Republique à concrétiser sa promesse de la restauration de la paix dans ce coin du pays ainsi que la pacification de l'Est du pays dans le cadre de sa nouvelle approche de "l'Union sacrée".

« D’ici là, il y aura la mise en place du gouvernement d’Union sacrée. Une occasion pour nous de réitérer notre demande auprès du président de la république à pouvoir concrétiser ses promesses en déménageant son État-major à Goma pour lui permettre de se rapprocher de cette population meurtrie en vue d’identifier dans un bref délai de solutions adéquates à la situation sécuritaire de la partie Est du pays », a-t-elle dit.

Pompon BEYOKOBANA

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate