img

Actualités

Sécurité

Les présumés miliciens CODECO ont de nouveau tué une personne au village Jupacibi dans le groupement Ruvinga en territoire de Mahagi en Ituri. Le chef du groupement précité qui livre la nouvelle à election-net.com soutient que ces assaillants ont assiégé le village de Jupacibi à l'aube de ce dimanche 19 juillet 2020. À part la personne tuée, ces combattants ont blessé 2 autres civils, précise-t-il.

"Les uns étaient habillés en tenue militaire et d'autres en tenue civile. Ils se sont attaqués aux civils avant de tuer une personne et blesser trois autres. On projette l'enterrement de la personne décédée demain. Pendant ce temps, les trois blessés sont admis dans une structure sanitaire", explique Jean-Claude Mwana à election-net.com avant d'ajouter que les présumés combattants CODECO ont emporté des animaux domestiques dont des chèvres, des cochons et des poules.

Si une psychose s'est observée la matinée de ce dimanche dans cette partie de l'Ituri, cette autorité administrative rassure que l'accalmie revient progressivement dans ce coin suite au déploiement des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Cependant, Jean-Claude Mwana rapporte le déplacement d'un petit nombre de la population vers les zones jugées sécurisées.

"Dans la matinée, la population a fui mais avec la présence des commandos, certains commencent à regagner le milieu. En dépit de cela, certains habitants jugent mieux de quitter la contrée", renchérit il.

En rappel, une fraction de la milice CODECO s'est convenue sur un cessez-le-feu avec le gouvernement congolais, il y a quelques jours. Une décision intervenue suite aux bons offices des émissaires envoyés par le chef de l'État, Félix Tshisekedi afin de rechercher la paix en Ituri.

Dieubon Mughenze

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate