Italie : 207 personnes condamnées dans un procès géant contre la mafia calabraise

Illustration


La justice a rendu son verdict dans ce procès contre plus de 300 personnes accusées d’être impliquées à divers titres dans la mafia Calabraise, la plus puissante d’Italie et largement internationalisée. La plupart des condamnés sont des membres affiliés à des clans qui dominaient la province de Vibo Valentia, au cœur de la Calabre. Une des régions les plus déshéritées, à la pointe de la botte italienne.

Le total des peines qui avaient été requises, près de 5 000 années d’emprisonnement, a été réduit à un plus de 2 000 années. Ce qui reste tout de même considérable pour ce procès contre la mafia le plus important depuis ces 30 dernières années, rapporte notre correspondante à Rome, Anne Le Nir.

Sur les 338 accusés qui comparaissaient en première instance devant le tribunal de Lamezia Terme (sud), 207 ont été reconnus coupables et condamnés, tandis que 131 ont été acquittés. Les condamnations, lues par la juge Brigida Cavasino, vont de quelques mois de prison à 30 ans de réclusion, une peine écopée par quatre personnes.

L'un des accusés les plus en vue, l'ex-sénateur Giancarlo Pittelli, 70 ans, a été condamné à 11 ans de réclusion alors que le parquet avait demandé une peine de 17 ans. Parmi d’autres personnes notables, l’ancien inspecteur de la police financière, Michele Marinaro, a écopé d’une peine de dix ans et six mois. Les condamnations les plus lourdes, 30 ans de prison, concernent des « boss », dont Saverio Razionale et Domenico Bonavota, qui étaient les hauts patrons de clans, capables d’interagir très facilement avec des cols blancs, dont l'avocat Francesco Stilo, condamné à 14 ans de réclusion. 

La plus riche et la plus puissante des mafias italiennes

Basée en Calabre, une région très pauvre située dans la pointe de la Botte italienne, la 'Ndrangheta est la plus riche et la plus puissante des mafias italiennes. Présente dans une quarantaine de pays, elle exerce sur sa terre d'origine une emprise étouffante, infiltrant et corrompant l'administration tout en faisant régner sa loi de fer sur la population.

Depuis janvier 2021, trois juges ont auditionné durant des milliers d'heures des témoins, parmi lesquels une cinquantaine de mafieux repentis devenus collaborateurs de justice, sur les activités de la famille Mancuso et de ses associés, un important clan de la 'Ndrangheta contrôlant la province de Vibo Valentia.

Avec RFI et AFP

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Foot : le congolais Charles Pickel à la ligue des champions la saison prochaine ?
  • Football : les matchs de la Ligue des champions sous menace terroriste
  • Population : "les gens auront du mal à mettre au monde d'ici 2050"(Étude)

  • Post Tags


    Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments