img

Actualités

C'est un événement assez rare à Lubumbashi. Un archevêque s'exprimer sur la situation sécuritaire. Ce mardi, Mgr Tafunga archevêque métropolitain de Lubumbashi a, dans un message à la population, fustigé l'insécurité hors du commun qui sévit la capitale du cuivre.

Mgr Tafunga Mbayo décrit une situation apocalyptique dans laquelle la population vit au quotidien. Une insécurité recrudescente qui a atteint un niveau jusque là
indescriptible. Chiffre et autres données à l'appui, le pasteur des catholiques de Lubumbashi fustige un mode opératoire nocturne et diurne.

"Il ne se passe pas une nuit sans que nous apprenions que des viols,
des vols, des tueries et des braquages se commettent, principalement dans les
périphéries de la ville où vivent des populations modestes" a déclaré Mgr Tafunga Mbayo.

A en croire le prélat catholique, ceux qui ont vécu ces événements terrifiants, les
malfrats devaient être lourdement armés comme si l’on était dans un état de guerre.

"Chose curieuse et déconcertante, on relève que ce sont tantôt
des véhicules de l’armée, tantôt ceux de la police qui sont utilisés dans
cette sale besogne…pis encore, le cambriolage, le braquage et les assassinats se font même pendant la journée devant l’œil impuissant de ceux-là mêmes qui sont supposés assurer la protection de la population."

L'archidiocèse de Lubumbashi est très inquiet sur ce qu'il paraît comme impuissance des forces de sécurité.

"Face à tout cela, nous nous posons plusieurs questions : Qui sont ces
personnes qui opèrent impunément ? Ont-elles un agenda caché Quelles sont
leurs sources d’approvisionnement en armes, en minutions et en véhicules ? Les
bandits en question, sont-ils plus forts que les services sécuritaires de l’Etat ? A qui profitent tous ces crimes ? A quoi alors auraient servi toutes les visites des
délégations nationales qui sont descendues chez nous, en Province, il y a peu, pour soi-disant analyser et résoudre la question de la sécurité " s'interroge l'archevêque de Lubumbashi.

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate