img

Actualités

Politique

Sécurité

La Convention pour le Respect des Droits Humains (CRDH), interpelle le Chef de l'État, commandant suprême des forces armées de la RDC sur le flou entretenu dans les opérations militaires de traque des  ADF dans la région de Beni. 

Dans une déclaration parvenue à Election-Net ce lundi 27 avril 2020, cette organisation de défense de droits humains révèle qu'au sein de l'armée loyaliste, "des hommes des troupes  ne sont pas bien encadrés sur terrain, un problème logistique et social des militaires seraient à la base de l'inefficacité de l'armée dans la lutte contre les ADF.

Ainsi, la  CRDH lance un appel au Chef de l'État Félix Tshisekedi  à faire le plus vite possible l'autopsie des opérations militaires en cours  dans la région de Beni. 

«l'État congolais doit se rassurer que les moyens financiers et matériels qu'il ne cesse d'affecter dans les opérations militaires dans cette partie de la Province du Nord-Kivu soient réellement utilisés pour la cause»,insiste la CRDH qui dit constater un floue dans les opérations contre les Adf. 

Pour rappel, cette déclaration intervient au  lendemain d'une nouvelle Incursion des présumés Adf  à Bwerere, dans le groupement de Malambo, secteur de Ruwenzori, en territoire de Beni,au cours de cette attaque  six civils ont été tués .

Prince Bagheni, à Goma

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate