img

Actualités

Société

Près de trois ans après le meurtre de Wani Badedi zoni Christophe , sa famille exige que justice soit faite sur ce qu’elle qualifie “d’assassaninat” de son parent dans la carrière de Giro chefferie Mariminza, Territoire de Watsa, province du Haut-Uele le 29 août 2017.

Selon Jean Cephas Gomisame coordonnateur territorial de la nouvelle société civile de Watsa qui nous livre cette information, cet assassinat est intervenu suite aux déguerpissement forcé des orpailleurs de cette carrière sur ordre du gouvernement provincial du Haut-Uele de l’époque qui avait intimé l'ordre de tirer sur les manifestants qui refuseraient de déguerpir de la carrière et pourtant réclamaient leurs indemnisations de localisation.

C'est à cette date malheureuse que monsieur Wani Badedi zoni Christophe avait reçu une balle à l’abdomen et il fut enterré le 29 août 2017 sous permis d'hunimation signé par Dieudonné Sururu chef secteur avec le certificat de décès numéro 771/02/BCZD/W. AT/2017

La famille biologique déplore le silence de la justice depuis lors. Il n’y a jamais eu de poursuites judiciaires ni d’instructions de ce dossier moins encore une fixation d’un procès sur ce dossier et pourtant le criminel continue à jouir de sa liberté.

La société civile de son côté appuie démarche la démarche de la famille et appelle la justice à ouvrir un dossier sur ce meurtre.

Rédaction

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate