img

Actualités

Santé

La société civile forces vives et la Nouvelle Société Civile Congolaise du territoire de Watsa, à travers leurs coordonnateurs, recommandent le confinement de tous les travailleurs de la société minière Kibali et leurs sous traitant dans l'enclos de Doko endéans 48heures jusqu'à l'éradication totale de la pandémie de Covid-19 dans ce territoire.

Ils ont formulé cette recommandation à travers une déclaration commune adressée ce jeudi 02 juillet 2020 à l'administrateur du territoire don une copie est parvenue à election-net.com

Pour eux, en tenant compte de l'évolution de la pandémie de Covid-19 qui fait peur au monde entier ,la République Démocratique du Congo est toujours exposée via ses provinces parmi lesquelles, le Haut-Uele qui venait d'enregistrer son premier cas le 21 juin dernier déclaré par le Gouverneur de province Christophe BASEANE NANGAA.

Dans cette déclaration, en intégralité ci-dessous, la société civile relève un bon nombre d'évidences qui plaident pour la fermeture du camp afin de minimiser l'impact de la pandémie dans ce territoire en particulier et la province du Haut-Uele en général.

Les deux structures recommandent en outre, l'intégration de la communauté dans la sensibilisation mais aussi de l'équiper avec les matériels des protections.

En fin, la société civile demande à la population de respecter les gestes barrières car la pandémie n'épargne personne.

Il faut noter que c'est depuis le mercredi 01 juillet 2020 que le comité provincial multisectoriel de rispote contre la pandémie avait procédé à la campagne de sensibilisation et de distributions des masques de protection et des dépliants contre la pandémie de Covid-19 dans le chef-lieu du territoire de Watsa et la cité minière de Durba.

A retenir également que cette campagne doit se faire sur toute l'étendue du territoire de Watsa d'après le ministre provincial de la santé publique du Haut-Uele, Norbert Mandana.

Dieu-merci BETIMA à Watsa

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate