img

Actualités

Politique

L' espoir d'inverser la courbe de la surchauffe du prix de la farine de maïs s'eloigne dans la province du Haut-Katanga. Une semaine après la mise sur le marché de la farine de maïs par le gouvernement Kyabula, le prix de cette denrée de base est toujours à la hausse. À ces jours, un sac de 25kg se négocie 35 000 voire 40 000 FC, contre 32 000 FC à la fin de la semaine dernière.

Et pourtant, le gouvernement provincial a injecté la farine sur le marché au prix de 25OOO FC la semaine dernière avec l'objectif principal de dissuader les commerçants véreux qui bloquent leurs stocks pour bien alimenter la spéculation de ce prix.

Cette initiative n'aura donc rien changé à la donne sinon tuer l'espoir. Selon les petits vendeurs, cette hausse est causée par la rareté de ce produit en Zambie. Au niveau de Kasumbalesa, les autorités zambiennes ont renforcé le contrôle. La fraude reste la dernière cartouche aux commerçants.

Avec la décision du ministre national du commerce extérieur portant interdiction d'importation de certaines boisons gazeuses et énergisantes, les zambiens se montrent intraitables vis-à-vis des commerçants de Rdc.

Les yeux restent rivés sur la deuxième cargaison de la farine de Maïs annoncée par le gouvernement provincial du Haut- Katanga.

Le premier lot de farine de maïs n'était constituée que de 30 tonnes soit 6000 sacs pour une population évaluée à environ 3 500 000 de personnes vivant à Lubumbashi.

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate