img

Actualités

Les indicateurs sont au rouge, alerte l'ONGD Action Contre la Pauvreté (ACP), une structure nationale basée à Lubumbashi et dans le Haut-Katanga. Les fortes précipitations qui s'abattent dans tous les territoires du Haut-Katanga ne sont pas bon signe.

Parmi ces indicateurs, George Kadinga Mulundule, coordinateur général de l'ONGD ACP relève " le niveau d'eau de la rivière Lufira qui est à moins d'un mètre du pont rail de Kapolowe sur la route Lubumbashi-Likasi"

Tout comme les crues qu'enregistre en ce moment le lac Changalele dans le territoire de Kambove qui peuvent entraîner " la centrale hydroélectrique de Mwadigunsha à libérer une quantité pendant les deux prochains moins", a-t-il ajouté.

Et les prévisions météorologiques prévoient encore d'intenses précipitations en février et mars. Le Nord du Haut-Katanga risque de connaître des catastrophes des inondations comme l'année 2020.

La peur au ventre

L'année dernière, les territoires de Mitwaba, Kasenga et Pweto étaient en proie à des fortes inondations. Le débordement de plusieurs rivières avaient occasionné la dévastation de plusieurs champs et la destruction de centaines des maisons d'habitation.

À Mitwaba par exemple, plus de 50.000 personnes ont été affectées directement et indirectement par des inondations avec un impact humanitaire majeur. La mobilisation humanitaire a été très faible.

L'année dernière, les territoires de Mitwaba, Kasenga et Pweto étaient en proie à des fortes inondations. Le débordement de plusieurs rivières avaient occasionné la dévastation de plusieurs champs et la destruction de centaines des maisons d'habitation.

À Mitwaba par exemple, plus de 50.000 personnes ont été affectées directement et indirectement par des inondations avec un impact humanitaire majeur. La mobilisation humanitaire a été très faible

Chris Lumbu

.

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate