img

Actualités

Politique

Après plusieurs refus et oppositions, la maire de la ville de Lubumbashi a fini par se présenter devant les députés provinciaux pour expliquer la situation actuelle de la deuxième ville du pays.

Ghislain Lubaba était invité pour répondre à une question orale avec débat du député UDPS Michel sur la gestion de la ville caractérisée par une insalubrité criante et la multiplication des taes sans répercussions réelles dans l'entretien de la ville.

Les députés provinciaux ont, au total, posé 48 questions au locataire de l'hôtel de ville. Parmi les préoccupations des élus du peuple en province, la situation salariales des agents de la mairies qui, selon des sources concordantes, auraient déjà totalisé plus de 100 mois d'arriérés de salaire.

La problématique de la gestion des cimetières sur la ville avec sélectivité dans la destruction des maisons érigées au cimetière Penga-Penga où les maisons des grosses légumes et précisément ceux des responsables polico-militaires ont été épargnées au détriment des pauvres dont les maisons ont été rasées le 01 Août. Ou encore le contrat qui lie la mairie à la Nécropole Rivière des Anges de Kasangiri.

Face à ces problématiques ajoutées à la gestion des taxes ou encore des contrats signés avec des firmes fictives sur l'impression des imprimés pour la ville, Ghislain Lubaba a demandé deux semaines pour préparer les réponses à donner aux députés provinciaux.

Les raisons de la capitulation…

Invité depuis plus d'un mois par l'Assemblée provinciale du Haut-Katanga, le maire de la ville a toujours réservé une suite de non recevoir à la démarche des députés. Il a toujours estimé, sous couvert de la constitution, aucun maire n'a pas à répondre de sa gestion devant les députés provinciaux.

Mais son revirement spectaculaire et rapide soulève des questionnements. Ghislain Lubaba s'est-il plié au jeu politique comme l'a relevé le député Baloy. Pour lui, le maire n'a pas intérêt à engager un bras de fer avec l'organe délibérant.

Il est question de politique où tout est possible déclaré un autre député lors de la plénière. En réalité selon plusieurs observateurs, n'ayant plus de parapluie à Kinshasa et face à une gestion calamiteuse de la ville, Ghislain Lubaba a plutôt intérêt à se trouver des alliés que d'adversaires dans un combats qui lui est déjà fatal.

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate