Haut-Katanga : cet appel du commissaire provincial de la PNC aux éléments de l'ordre

Illustration


Le commissaire provincial la police nationale congolaise (PNC), dans le Haut-Katanga, le commissionnaire divisionnaire Dieudonné Odimba Okito, a appelé, mardi 9 juillet, les agents de police de différentes unités, à la discipline et à bannir les tracasseries et extorsions des citoyens dans l’accomplissement de leur mission.

Il a sensibilisé ces policiers au cours de la parade qu’il a présidée au camp Est de la police dans la commune de Kampemba, à Lubumbashi.

Cet officier de la PNC leur a rappelé la mission régalienne de la police, qui consiste à protéger la population et ses biens.

Il a insisté sur le fait qu’en accomplissant cette tâche sur le terrain, ils doivent avoir à l’esprit que la population n’est pas leur ennemi.

Ainsi, il leur a intimé l’ordre de s ‘abstenir de tout acte susceptible de mettre en mal la vie de ceux qu’ils sont censés protéger. 

Pendant cette matinée de moralisation, le commissaire divisionnaire Dieudonné Odimba a également félicité les policiers qui se démarquent par un comportement exemplaire et qui agissent de façon professionnelle dans l’exercice de leur fonction.

En revanche, il a affirmé que les agents du corps de Police qui se compromettent, sont interpellés et transférés à l’auditorat militaire pour répondre de leurs actes.

 « Ils doivent faire la patrouille pour la sécuriser la population et ses biens, et non pour la tracasser. On a arrêté plusieurs policiers concernant la tracasserie et l’extorsion, ils sont entre les mains de l’auditorat militaire », a ajouté le commissaire divisionnaire Odimba Okito.

Ensuite face à la presse, le chef de la police dans le Haut-Katanga a également demandé à la population de collaborer avec la police et de dénoncer tous les malfrats qui créent l’insécurité.

Il a insisté sur le fait que la population doit collaborer avec la police pour lui communiquer des informations parce que dit-il, le policier n’est pas un magicien, il doit avoir des informations pour bien travailler.

« Nous avons des numéros verts, la population doit appeler la police. Nous avons des jeeps de patrouille pour l’intervention. Si la police est saisie, elle se rend sur les lieux pour intervenir et agir », a fait savoir le commissaire divisionnaire Odimba Okito.

Avec Radio Okapi 

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Combats FARDC-M23 au Nord-Kivu : le général Jacques Ychaligonza serein
  • Le syndrome du pénis captif, un accident qui arrive plus souvent qu'on ne le pense
  • RDC/Dossier IGF-Gécamines : un consortium d'ONGs de lutte contre la corruption se prononce


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments