img

Actualités

Économie

L’entreprise minière CDM est sommée de lever la suspension des contrats de 277 agents et de créer un comité de sécurité, d’hygiène et d’embellissement des lieux de travail dans le plus bref délai. Ainsi a décidé le docteur Néné Ilunga NKULU ministre de l’emploi, travail et prévoyance sociale.

Dans une correspondance adressée au directeur général de cette firme, dont une copie est parvenue à Election-net.com, la Ministre d’Etat reproche à CDM premièrement la suspension irrégulière des contrats de travail et l’inexistence des rapports du comité d’hygiène. Cette inexistence d’un tel rapport et le dysfonctionnement de cette structure « constituent des actes de violation graves des dispositions légales »

Néné Ilunga Nkulu a rappelé que ces points complètent la liste des plaintes des agents sur les mesures prises pendant la période de confinement qui violent les textes légaux

« je suis saisie par plusieurs plaintes de vos travailleurs sur les mesures prises au sein de votre entreprise pendant la période de confinement en vue de limitera propagation de la Covid19 au sein de votre société … les informations en ma possession font état de plusieurs violations des textes réglementaires ainsi que des droits de vos travailleurs » indique la ministre du travail.

Le samedi dernier, les agents de CDM ont manifesté dans les installations de cette société. Ils ont fustigé le non respect de déconfinement arrêté par le gouvernement national par leur employeur. CDM fat partie des entreprises réputées pollueurs de l’environnement et surtout de la Responsabilité sociétale des Entreprises et le mauvais traitement de son personnel.

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate