img

Actualités

Politique

Société

Longtemps resté silencieux après sa fuite de Lubumbashi en 2020, l'ancien seigneur de guerre Gédéon Kyungu Mutanga vient de faire sa première déclaration. Et comme ok pouvait s'y attendre, il exige l'indépendance du Katanga.

C'est dans une lettre adressée et remise aux autorités locales de Mitwaba ce samedi 29 janvier, par ses hommes que le seigneur de guerre Gédéon kyungu ainsi que son épouse exigent l'indépendance du Katanga.

Après l'arrivée de la première , deuxième et troisième vague des miliciens bakata Katanga , enfin c'est l'épouse de l'ex seigneur de guerre, venue après avoir pris contact avec les autorités locales pour authentifier la correspondance signé par Gédéon kyungu exigeant l'indépendance du Katanga à partir du territoire de Mitwaba .

La confusion règne dans la commune de rurale de de Mitwaba avec une présence accrue des miliciens maï maï depuis ce samedi 29 janvier 2022. Des miliciens séparatistes, arrivés dans plusieurs colonnes, ont investi le bureau du territoire.

C'est le quatrième groupe qui vient d'entrer dans la cité administrative de Mitwaba à plus de 450 km de Lubumbashi.

Le nombre est estimé à plus de 250 personnes depuis ce matin du samedi 29 janvier 2022.

Les uns ont voulu se rendre au près des autorités locales mais les autres ont présentés leur lettre de revendication sur l'autodétermination du Katanga qui porte la signature de Gédéon Kyungu Mutanga.

Le niveau d'alerte est élevé dans la cité de Mitwaba, toutefois, personne n'a été agressé ni attaqué par ces éléments de la milice de MIRA et autres anciens mai-mai alliés sur place à Mitwaba.

Les miliciens ont déposé aux autorités locales de Mitwaba une lettre de Gédéon Kyungu Mutanga qui déclare l'instauration de la République du Katanga.

Les autorités locales semblent être débordées faute des moyens logistiques ni financiers pour leur cantonnement et restauration en attendant les négociations. Une conséquence de la négligence des autorités, regrette Jeff Mbiya membre du cadre de concertation de la société civile.

"Toutes les campagnes portant démobilisation de ces miliciens avaient échoué par manque d'une planification et coordination par les autorités provinciales du Haut-Katanga, qui n'avaient malheureusement bénéficié d'aucun appui financier ni matériel du Gouvernement Central (2017) occupait plus de l'organisation des élections générales", relève ce membre de la commission de désarmement dans l'ancien triangle de la mort.

Signalons que Gédéon Kyungu Mutanga Kitobo Tsha bakishi , Kanonga Mbinvu s'était rendu pour la troisième fois au près des autorités congolaises en 2017 avant de se volatiliser dans la nature le 28 mars 2020 lors de l'incursion simultanée observée à Lubumbashi, Likasi, Bunkeya et Pweto.

C'est le bégaiement de l'histoire étant donné que c'est dans la même localité de Mazombwe à 6 km de Mitwaba que Gédéon kyungu mutanga, originaire du territoire de Manono, dans le Tanganyika s'était rendu avec ses Bana pour la deuxième fois au près des autorités onusiennes que ses hommes ont également choisi précisément à Kapopotshi pour entrer officiellement dans la cité de Mitwaba avec Armes, machettes, flèches et drapeau avec symbole de l'autodétermination du Katanga.

Une forte délégation du gouvernement provincial et de la 22 e région militaire ont quitté Lubumbashi pour Mitwaba.

Rédaction

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate