img

Actualités

Société

Le mouvement citoyen ''Raiya Nasimama'' a dans un communiqué dont une copie est parvenue à Election-net.com ce samedi 23 janvier 2021 dénoncé un vice de procédure dans la condamnation de l'artiste écrivain et cinéaste Alexis Kant à Goma au Nord-Kivu.

Pour ce mouvement l'arrestation de ce jeune qui excelle déjà dans la littérature s'est fait de façon arbitraire depuis l'aube du mardi 19 janvier … […] Tôt le matin de ce jour, Alexis est alerté par une petite fille du bailleur qui le réveille d'urgence pour amener sa maman malade à l'hôpital. Ouvrant la porte, il trouve un colis devant sa porte , l'objet qu'il n'ouvre pas mais annonce directement à ses voisins qui ne savent pas s'en occuper à cause de la malade. Revenant de l'hôpital, la police vient avec une masse de gens y compris le voleur qui montre la porte de Alexis disant que c'est là où il a déposé le colis et c'est Alexis qui est leur commenditeur, il fût arrêté'', peut-on lire dans ce communiqué.

Cependant, le même jour une audience foraine a été organisée d'où le maire de la ville a d'ailleurs participé et présidée par le président du tribunal de grande instance de Goma, le magistrat Joachim NGIMBI.

Le tribunal de grande instance siégeant en matière de frangrance a rendu le verdict sur le dossier lui opposant à notre camarade poursuivi d'association aux malfaiteurs, ''une accusation préfabriquée par certaines autorités qui s'emprennent aux innocents aulieu de chercher les vrais coupables de l'insécurité au Nord-Kivu'', dénonce ce mouvement citoyen.

En outre, RAIYA NA SIMAMA dénonce un vice de procédure, et ce, parce que les témoins de l'accusé n'étaient pas invités par le tribunal pour leur version de fait, mais également le voleur aurait dit qu'il ne connaissait pas le nom de celui chez qui étaient cachés les objets volés, ''[..] et donc visiblement le voleur a voulu noyer notre camarade pour qu'il ne soit pas arrêté seul.
S'appuyant sur les déclarations malhonnêtes du voleur, le ministère public a soutenu que lorsque le voleur a été attrapé, il a cité nommément Alexis que c'est chez lui qu'étaient les objets volés." Ce qui a appuyé encore sa culpabilité" pourtant l'avocat qui a défendu Alexis a posé des questions au voleur pour savoir s'il le connaissait. Mais celui-ci a rassuré se contredisant qu'il ne l'avait jamais rencontré auparavant'' peut-on lire dans ce communiqué.

Tout en prouvant l'innocence de Alexis Kant, tous les artistes engagés, réunis au sein du mouvement citoyen RAIYA NA SIMAMA exigent la libération du précité

''[…] Nous annonçons les séries de manifestations citoyennes non violentes si une fois notre camarade n'est pas libéré dans un bref délai'', conclut le communiqué.

En rappel, Alexis Kant a, à la fin du procès, été condamné à 7 ans de prison ferme avec le payement des amendes transactionnelles.

Prince Bagheni, à Goma

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate