img

Actualités

Société

Le mouvement citoyen Lutte pour le changement ,Lucha RDC- afrique dénonce la transformation du Mont-Goma en un camp militaire.

Chaque jour, des éléments des forces armées de la République  s'y installent sur ce site touristique et stratégique de la ville, avec leurs membres de familles. Visiblement, c'est une image d'un nouveau camp militaire en pleine centre ville de la capitale provinciale du Nord-Kivu. Cette situation inquiète plusieurs habitants qui vivent dans les environs .La présence de ces éléments de l'armée dont certains incontrôlés, est à la base de l'insécurité dans une partie du  quartier le volcan témoigne à Election-net un habitant. Tracasseries ,extorsions des biens ce sont là les maux que vivent cette  population environnante.

Pour Emmanuel Binyenye, membre du mouvement citoyen Luchardc-afrique  les autorités provinciales  doivent ouvrir l'œil pour ne pas permettre l'érection d'un camp militaire sur ce site déjà menacé de spoliation.

«Il y a quelques mois nous avons dénoncé la spoliation du Mont Goma, à ce jour une autre menace est observée sur ce site touristique, plusieurs familles des militaires sont visibles sur le lieu. Nous constatons que la montagne se transforme petit à petit à un camp militaire.», a-t-il dénoncé .

Pour ce,il appelle à la délocalisation des familles de militaires déjà installées sur cet  endroit ,au contraire ,lui et son mouvement  promettent  une mobilisation générale de la population pour empêcher l'existence d'un camp militaire.

Le mont Goma est une petite colline au centre  de la ville de Goma.Malheureusement,au pied de celle-ci ,est devenue une carrière où  l’exploitation du sable est devenue requirente,en outre plusieurs parcelles  ont été acquises ou spoliées.

Face au danger qui guette ce site, le Gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita  avait ordonné l'année dernière  la fermeture de certaines maisons des particuliers déjà érigées sur la colline et appelé à l'arrêt des travaux. Mais, il s'était observé un bras de fer entre lui et le procureur général près la cour d'appel qui avait descellé  certaines maisons en indiquant que  leurs propriétaires détenaient les titres légalement établis par l'administration foncière de la ville. En séjour de travail à Goma ,le ministre des affaires foncières Molendo avait réitéré son vœux de voir cette coline au coeur de la ville être protégée.

Patrick Félix Abely

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate