img

Actualités

Sécurité

Une journée après la répression du deuil collectif qu'a organisé des militants des mouvements citoyens, acteurs de la société civile et quelques journalistes à Goma au Nord-Kivu le samedi 22 janvier 2022, des voix s'élèvent pour exiger l'arrestation de François Kabeya, maire policier de la ville de Goma.

Mwamisyo Ndungo un des militants du mouvement citoyen lutte pour le changement (LUCHA) a sur son compte Twitter consulté par Election-net.com ce dimanche 23 janvier 2022 dénoncé cette répression ''sanglante et inhumaine'', ce qui s'ajoute selon lui, aux crimes déjà perpétrés par le Commissaire supérieur principal de la police et Maire de Goma.

"[…], François Kabeya, doit non seulement être destitué, mais aussi arrêté et jugé. C'est un délinquant'', a-t-il écrit sur son compte Twitter consulté par Election-net.com.

En rappel, l'ordre lors de la répression de ce deuil collectif, 4 personnes ont été arrêtées par les éléments de l'ordre, certaines informations renseignent qu'il y aurait même des blessés parmi ceux-là qui sont venus prendre part à ce deuil.

La Rédaction

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate