img

Actualités

Santé

Société

Dans le but de faire le suivi de l’encadrement des enfants habitant les rues de Goma pendant cette période de la Covid 19, la Ministre Provinciale des affaires sociales, jeunesse, genre et enfants, Dr Fatuma Hassan Sheilla, a visité trois centres d’encadrement dans la ville volcanique, dont, TALITA KUMI, MIDEFEHOPS et APV, ce vendredi 5 juin 2020, à Goma, au Nord-Kivu.

Au nom du gouvernement provincial, celle-ci a remis des vivres et non vivres, ainsi qu’une enveloppe pour compléter et diversifier cette ration. Consciente que ''la bonne éducation est donnée dans la famille'', elle a demandé à tous les parents à prendre soins de leurs enfants pour qu’ils soient bien encadrés et qu’ils deviennent des futurs cadres de la Republique.

Elle a, à cet effet, appelé d’autres personnes de bonne volonté de penser à ces enfants qui ont déjà perdu les parents.

«La maison est le milieu le mieux indiqué où l’enfant doit rester pour son éducation. Les parents doivent apprendre les bonnes manières pour que leurs enfants ne puissent pas considérer la rue comme une demeure de refuge. Il y en a des orphelins qui sont aussi dans des rues mais après sensibilisations, ceux-ci doivent accepter d’aller dans les centres d’accueil, et les gens de bonne volonté peuvent se joindre à l’initiative…», a-t-elle indiqué à election-net.com.

Il faut noter que l’encadrement de ces enfants consiste à les former en pâtisserie, le tricotage, la coupe et couture et les cours qu’ils apprennent quotidiennement.

Pour rappel, le programme de réinsertion familiale qui vise à faire retourner tous ces enfants dans les familles respectives, continue et cela après que 200 enfants dits de la rue, aient regagné leurs familles et d’autres les maisons d’encadrement.

Prince Bagheni, à Goma

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate