img

Actualités

Société

La société civile forces vives du Nord-Kivu, s'est dite inquiète par rapport au non respect des gestes barrières édictés par les autorités visant à limiter la propagation du Coronavirus.

John Banyene, président de cette structure a signifié à l'opinion publique ce vendredi 3 Juillet 2020 que le non respect des mesures édictées par les autorités, fait que les nouveaux cas positifs soient enregistrés au Nord-Kivu et particulièrement dans la ville de Goma.

Pour lui, le fait que l'existence de la Covid 19 est prise à la légère dans plus d'un ménage, fait que toute la communauté soit exposée.

Cependant, il a interpellé les conducteurs de transport en commun à faire respecter la distanciation sociale dans leurs engins. Ce, pour mettre la vie de la population à l'abri de cette pandémie.

''La plupart des personnes ne respectent pas les mesures édictées par les autorités. Voilà pourquoi il y a la montée des cas. Regardez comme au Nord-Kivu, nous avons une quarantaine des cas actifs, et la plupart des cas sont ici à Goma et ça c'est un danger'', a-t-il indiqué.

Par ailleurs, il a indiqué que seul le respect des mesures barrières ferait que cette pandémie soit endiguée une bonne fois pour toute.

''Par rapport au transport à commun, vers les heures vespérales, l'on ne respecte plus les mesures de distanciation sociale. Dans un bus, les gens sont entassés et ne portent même pas des masques. Avec cette pandémie, nous devons plus insister sur la méthode préventive car personne ne sait quand cette pandémie prendra fin'', a-t-il chuté.

Prince Bagheni, à Goma

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate