img

Actualités

Santé

Société

Les impacts de la pandémie à coronavirus sont visibles presque dans tous les secteurs de la vie, le commerce transfrontalier figure sur la liste de ces secteurs. Et pour y remédier, les initiatives sont déjà entreprises pour aider tant soit peu les personnes qui exercent le petit commerce dans la ville touristique de Goma.

C’est dans cette logique qu’une acquisition de 30 Motos tricycles a été faite, dans le cadre du projet de facilitation du commerce dans la région de Grands lacs ( PFCGL) au profit des petits commerçants transfrontaliers. Et, ce pour assurer la continuité du commerce en cette période où le pays est secoué par la Covid 19.

Au cours d’un café de presse tenu à Goma ce jeudi 23 juillet 2020, Bokuma Théophile Coordonnateur du projet de facilitation du Commerce dans la Région de Grands lacs (pfcgl), a précisé que plusieurs petits commerçants ont consommé déjà leur capital suite à cette crise sanitaire.

« vous allez vous rendre compte que ces petits commerçants n’ont pas un grand capital, et pour la plupart il sont 20 dollars comme capital, et doivent payer le loyer et faire nourrir leur famille, je dois vous dire que cette pandémie a occasionné des impacts irréversibles sur le plan économique », a-t-il noté

Cependant, note t-il qu’avec la levée de l’état d’urgence, ces motos pourront atténuer tant soit peu ce choc sur le plan économique dont ces petits commerçants sont victimes.

« c’est un appui direct, nous voulons aider ces ce petits commerçants de cette situation progressivement, et la première action a été la dotation de ces motos tricycles, 10 à Goma, 5 à Bunagana, 5 à Kasindi, et 10 à Bukavu », a-t-il précisé.

Enfin, il a demandé à toute la population de Goma et particulièrement à celle qui exerce les activités transfrontalières à ne pas faire la fête suite à la levée de l’état d’urgence, plutôt continuer à respecter les gestes barrières comme la Covid 19 n’est pas vaincue.

« la levée de l'état d’urgence n’est pas la fin de la pandémie, nous ne pouvons pas faire la fête d’avoir écouté que l’état d’urgence a été levé. Voilà pourquoi nous demandons aux bénéficiaires de notre projet, à respecter tous les gestes barrières même en cette période d'après état d’urgence », A-t-il chuté

Prince Bagheni, à Goma

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate